A l'origine de chaque sac, il y a un canevas que j'ai chiné, la veille ou plusieurs mois auparavant, pour lequel j'ai enfin trouvé les tissus qui conviennent, après avoir vu quel sac il pourrait devenir. Souvent, cela prend du temps, alors je stocke, et régulièrement, je fais un tour dans mon armoire à trésors, pour voir si l'inspiration y est cachée. En attendant, je dessine des modèles, des idées, dans des carnets. Et je continue à chiner, des canevas, des tissus, mais aussi des dentelles, des napperons...

Chaque canevas est différent, non seulement par le motif, mais aussi la taille, et certains sont un peu de travers après avoir été sortis du cadre et lavés. Cela m'incite à faire à chaque fois un sac différent. Quand enfin j'ai les éléments qui me conviennent, je coupe, je prépare, et je me mets à ma vieille machine à coudre, celle qui coud si bien, avec un beau son, et ne craint pas les ouvrages épais. Travaillant sans patron, ça peut prendre du temps, mais quand les anses sont prêtes, c'est fini ! Ne reste plus qu'à prendre quelques photos. Et voilà !

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook

La page Facebook de Marcelle est en travaux... Patience.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now